Entre chiens et loups – #12

Publié: 23 janvier 2012 dans Journal - Entre chiens et loups
Des nouvelles du RAJE

Petit compte rendu de la dernière réunion du RAJE citoyenne

Le RAJE citoyenne s’est rencontré à l’Auberge du cœur En Marge 12-17 mardi passé le 17 janvier. Nous avons fait le suivi du projet-pilote sur la contribution parentale et nous attendons maintenant la réponse du ministère avant le 1er février et nous allons appeler d’ici là pour demander une rencontre avec les fonctionnaires en février pour discuter du projet-pilote avec eux. Bref, nous nous sommes donné des balises!

Nous avons aussi formé deux sous-comités de mobilisation qui travaillerons à faire connaître le RAJE citoyenne de différentes façons.

Présentation du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister au Refuge

Jeudi dernier, le 19 janvier, je (Maxime) suis allé projeter le film Si on existait… Le film d’une lutte pour exister au Refuge des jeunes de Montréal.  5 jeunes se sont intéressés à la projection.  Nous avons ensuite discuté; les jeunes sont très conscients que pour avancer dans la vie il faut se botter le cul.  On s’est ensuite questionné sur ce qu’il fallait pour que les gens aient envie de se botter le cul, est-ce que c’est de faire manger de la marde au monde ou bien d’offrir des bases sur lesquelles s’appuyer comme un revenu et un logement?  Vous aurez deviné que le RAJE citoyenne a sa petite idée sur la question…

Le RAJE citoyenne est invité à projeter le film de nouveau au Refuge dimanche le 5 février à 19h, avis aux intéresséEs!

Présentation du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister à Drummondville

Mercredi le 25 janvier, le film du RAJE sera présenté au refuge La Piaule à Drummondville vers 19h. On vous fera un petit compte redu par la suite!

Les actualités

L’accès à l’aide sociale: un problème généralisé!

On lisait la semaine dernière dans un journal local de l’Outaouais que les mêmes problèmes d’accès à l’aide sociale constatés par le RAJE citoyenne et ses alliés étaient aussi rencontrés là-bas.  Cette nouvelle n’est pas surprenante, on le sait qu’il y a des problèmes!  Par contre, lors de tous nos contacts avec la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Julie Boulet, et ses haut-fonctionnaires, ils semblaient tous surpris.  Pourtant, ils devraient être au courant de ce qui se passe dans leur Ministère puisque ce sont eux qui disposent de toutes les ressources pour connaître la situation, pas les groupes de défense des droits.  Ce qu’ils nous demandaient alors, c’était de leur fournir tous les cas problématiques pour qu’ils puissent intervenir dans chaque CLE individuellement, mais les problèmes sont généralisés à l’ensemble de la province puisque ce sont leurs décisions même qui en sont la cause.  Alors on peut se poser la question : Est-ce qu’ils nous jouent à chaque fois un coup de théâtre pour ne pas avoir à agir ou bien est-ce qu’ils croient réellement qu’ils n’y sont pour rien?  Dans les deux cas, nous apprenons qu’ils se foutent bien que chaque citoyenNE aie droit à un revenu en tout temps, peu importe les raisons du recours à ce droit.  Mais qu’est-ce que ça veut dire pour eux le droit à un revenu quand ils nous répètent sans cesse qu’il ne faut pas oublier que c’est une aide de dernier recours?  Est-ce qu’ils ignorent ce qu’est un droit ou bien voudraient-ils que nos droits soient ignorés?

http://www.info07.com/section/2012-01-18/article-2867474/Le-systeme-daide-sociale-juge-deficient/1

Un adolescent dit « non » à l’intimidation

Alexandre a 12 ans et il a souvent été victime des moqueries des autres car il est différent du « moule » de la majorité. Après le suicide de Marjorie, victime d’intimidation à l’école, il a décidé d’agir. Il a créé un bracelet qui dit « non » à l’intimidation et il a commencé à en offrir à ses camarades de l’école. Il ne pensait pas que son idée allait devenir aussi populaire et il est très heureux de le constater. «Les intimidateurs vont voir que tout le monde en porte, dit Alexandre. Et si eux, ils en portent aussi, ça va faire un peu bizarre.» Pour lire cet article et apprendre à connaître un gars courageux et plein d’imagination, suivre le lien!

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201201/20/01-4487967-un-bracelet-qui-dit-non-a-lintimidation.php

Des jeunes parlent de changer le monde… en Beauce!

« Pour faire du changement, ça prend surtout de la détermination. Il faut être têtu et posséder une vraie tête de cochon. On n’a pas le choix de taper sur le clou si nous voulons changer les mentalités. Les gens qui ne veulent pas s’adapter au changement finiront simplement par quitter. Il faut être solide et redoubler nos efforts quand on est jeune pour avoir de la crédibilité, car il y a encore des préjugés entre les générations », de dire Kaven Mathieu, l’un des jeunes qui a participé à une « école d’hiver » pour réfléchir avec d’autres jeunes aux moyens de changer le monde, rien de moins. Oh oui: il faut avoir une tête de cochon pour changer le monde! On en sait quelque chose, nous, Loups et Louves solidaires!

http://www.editionbeauce.com/nouvelles/affaires/16938/les-jeunes-changent-le-monde.php

La citation de la semaine – Aristote

« L’objet de la guerre, c’est la paix.  »

« Il n’y a point de génie sans un grain de folie.  »

« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.  »

« La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.  »

– Aristote –

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s