Entre chiens et loups – # 6

Publié: 21 novembre 2011 dans Journal - Entre chiens et loups

« Vraiment? Une proposition de la ministre? C’est inouï! »

Des nouvelles du RAJE

La ministre Julie Boulet nous a fait une proposition pour la contribution parentale

Ce lundi 14 novembre, des délégués du RAJE citoyenne (Andy, Jonathan et Maxime) rencontraient la ministre Julie Boulet avec des alliés de la Coalition pour l’Accès aux Services des CLE (CASC).  C’était la deuxième fois que nous rencontrions la Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Son ton et son ouverture ont beaucoup changé entre ces deux moments. Elle reconnaissait le caractère exagéré des demandes de documents à fournir pour obtenir de l’aide sociale et le non-sens de la fermeture des dossiers qui obligent les demandeurs à reprendre les démarches de zéro. Elle nous a donc fait deux offre, bien en dessous de ce que nous demandons, mais tout de même…

Première « offre »: le MESSQ va entamer des démarches afin que les agentEs puissent eux-mêmes obtenir gratuitement par voie électronique certains documents comme le certificat de naissance et le numéro d’assurance sociale.  Elle a exprimé beaucoup de respect pour le travail que nous faisons.

Deuxième « offre »: la Ministre veut mettre en place un projet pilote pour mettre un terme à l’obligation de contribution parentale entre les Auberges du cœur de Montréal et le MESSQ pour une durée de 6 mois. Il permettrait aux directions des Auberges de valider auprès du CLE l’impossibilité du jeune d’obtenir un soutien des parents, mettant fin à l’obligation du jeune de faire les démarches associées.

La Ministre nous dit que c’est une proposition qui peut être bonifiée. Nous voulons plus que cela (l’abolition pure et simple), mais c’est une ouverture qu’il nous faut élargir. Elle veut qu’on se rassoie avec elle pour en discuter. Il nous faut donc un appui large et des propositions pour améliorer l’offre.

Prochaine rencontre du RAJE mardi le 22 novembre au Tournant, 18h

Le RAJE citoyenne se rencontre mardi le 22 novembre à l’Auberge du cœur Tournant pour discuter de ces offres et d’une prochaine action. Il s’agit d’une rencontre importante puisque nous sommes sur le point de faire des gains importants en lien avec nos demandes.

À l’ordre du jour, il y aura:

1.     Un retour sur la rencontre avec la ministre Julie boulet

2.     Notre réaction à sa proposition sur la contribution parentale

3.     Prochaine(s) action(s) pour renforcer nos négociations avec la ministre

Si vous voulez participer à la rencontre et si vous voulez souper avec nous, confirmez votre présence à Maxime Boucher par courriel (raje.citoyenne@aubergesducoeur.org) ou téléphone (514-523-8559 poste 103). L’Auberge du cœur Tournant se trouve au 1775, rue Wolfe, près du métro Beaudry. On soupe à 18h, comme d’habitude!

Venez en grand nombre, c’est une rencontre importante!

Le Front commun des personnes assistées sociales du Québec a reçu le RAJE citoyenne le 16 novembre 2011

Maxime s’est rendu à Québec pour présenter le film aux membres du Front commun.  L’année passée, l’AG du Front commun avait félicité Jocelyn Proulx pour un de ses articles parus dans le blogue et c’était au tour du RAJE d’aller à leur rencontre et de leur présenter notre film et notre lutte, qui n’est pas loin de la leur.  Les réactions étaient vraiment touchantes: plusieurs personnes ont affirmé qu’être sur l’aide sociale, c’est porter un lourd fardeau qui isole et écrase parce que c’est tout le monde autour qui juge.  Pour certains, le seul lieu où ils peuvent dire qu’ils sont sur l’aide sociale, c’est au Front commun ou dans leur groupe de base.  On en est là.  On en est à être une société qui ne sait tellement pas reconnaître la valeur de tous ses citoyens et citoyennes que dès qu’il y en a qui n’ont pas un travail salarié productif, on les juge, on les écrase, on les méprise si bien qu’ils ont peur d’être eux-mêmes.  Il nous semble qu’il y a plusieurs facettes à une personne humaine et que nous ne sommes pas que des machines à faire rouler l’économie, que nous valons plus que ça et que nous sommes plus que ça.

Projection du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister au CRÉMIS le 23 novembre 2011

PETIT RAPPEL:

Le Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et l’exclusion (CRÉMIS) présentera notre film lors d’une « soirée cinéma » offerte aux intervenants.tes du réseau public en santé et services sociaux et leurs partenaires, mercredi le 23 novembre 2011 de 17h à 19h. Si vous voulez présenter le film et participer à la discussion avec les intervenants du réseau public, appelez Maxime, François ou Andréane au 514 523-8559, poste 103.

Soirée cinéma « RAJE citoyenne » au CRÉMIS
1250, rue Sanguinet, Montréal
Salle 451 (4e étage)

De 17h à 19h

Les actualités

Quand la peur nous prend, qu’est-ce qu’elle nous prend?

Une fois par mois, Le Devoir propose à des philosophes de se pencher sur une question d’actualité.  C’est une rubrique qui permet de se décoller un peu le nez de l’actualité et de la réfléchir au lieu de la gober comme un fait divers.  Ce mois-ci, c’est un jeune étudiant d’un cégep qui est publié après avoir gagné le concours « Philosopher ».  Il se pose la question : quand la peur nous prend, qu’est-ce qu’elle nous prend?  Qu’est-ce qu’on y perd?  Je vous laisse lire quelques lignes tirées de son texte qui vous donneront peut-être envie de le lire, ou bien de vivre et d’agir :

« L’animal homme, par ailleurs, doit faire la conquête de sa conscience, c’est-à-dire que «le Désir humain doit l’emporter sur ce désir de conservation. L’homme ne « s’avère » humain que s’il risque sa vie (animale) en fonction de son Désir humain. C’est dans et par ce risque que la réalité humaine se crée et se révèle en tant que réalité. […] Et c’est pourquoi parler de « l’origine » de la Conscience de soi, c’est nécessairement parler du risque de la vie.» S’il cède à la peur de mourir, l’homme déjà n’est plus un homme, car il reconnaît en la menace un maître, qui toujours le dominera. »

http://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo/336486/concours-philosopher-la-banalite-securitaire

Le Plan Nord du Premier Ministre Jean Charest: sommes-nous sur le point de se faire « avoir »?

Peu de gens aiment les impôts, semble-t-il. Les entreprises privées se plaignent souvent de payer trop d’impôts et une bonne partie de la population pense la même chose. Mais pour avoir des services publics de qualité, à peu de frais et accessibles pour tout le monde (santé, services sociaux, éducation, aide sociale, autoroutes, régie du logement, police, etc.) la meilleure solution reste l’impôt progressif. Les entreprises sont très gâtées au Québec. Elles paient de moins en moins d’impôts et font fortune en bonne partie grâce aux travailleurs et travailleuses en santé et instruits qu’elles peuvent embaucher, grâce aux routes pour faire circuler leurs marchandises, grâce à la police et aux tribunaux pour protéger leurs biens, contrats et propriétés, etc. Tout ça, c’est grâce aux impôts qu’elles l’obtiennent. C’est pourquoi elles doivent payer leur juste part.

Or, pour le Plan Nord, un grand projet de Jean Charest, les grandes entreprises minières vont se faire un maximum de profits avec nos richesses naturelles, sans payer leur juste part en retour en impôts et en redevances. Pire, elles vont recevoir d’énormes subventions de la part de l’État québécois pour faciliter le développement de leurs projets d’exploitation. L’ancien Premier Ministre Jacques Parizeau nous explique dans un très bon article que les citoyens et citoyennes du Québec sont sur le point de se faire « flouer » par les grandes entreprises, avec la complicité de Jean Charest! Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui vont payer pour ça si on n’arrête pas le Plan Nord! Il est temps de dire « non ».

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/336596/point-chaud-parizeau-pourfend-le-plan-nord

Réforme démocratique en Égypte: les Égyptiens perdent patience!

Moins d’un an après avoir fait une révolution pacifique pour se débarrasser du président Hosni Moubarak qui régnait comme un Pharaon depuis très longtemps, les Égyptiens et Égyptiennes sont de retour dans la rue pour réclamer une véritable démocratie dans leur pays. Après avoir obtenu le départ du président Moubarak, les citoyens d’Égypte ont vu l’Armée prendre le contrôle du gouvernement avec la promesse de faire des réformes pour que le pays devienne libre et démocratique. Or, les changements se font attendre et les Égyptiens, surtout des jeunes, ont perdu patience. De retour dans la rue pour manifester, les citoyens ont été accueillis par l’Armée, la police, la matraque et les gaz lacrymogènes. Quel courage! Pour en savoir plus, suivre le lien!

http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/20/01003-20111120ARTFIG00205-une-deuxieme-revolution-menace-l-egypte.php

Le mouvement Occupons Montréal menacé?

Si la plupart des indignés canadiens et américains reçoivent des avis d’éviction ou sont évacués de force de leurs campements, à Montréal, les abris permanents (en bois) sont démantelés par des cols bleus. Si la ville de Montréal assure que ce n’est pas un signe qu’une éviction approche, elle ne s’engage toutefois pas à tolérer le mouvement Occupons Montréal à long terme. Voici donc, en bref, les nouvelles des campements de Wall Street, de Québec et de Montréal.

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/336528/a-montreal-et-quebec-les-autorites-pressent-le-demantelement-des-abris

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/336530/wall-street-est-toujours-occupee

La citation de la semaine

« C’est le devoir de l’homme de lutter contre l’homme pour l’empêcher de devenir trop puissant, par conséquent dangereux. »

-Jacques Ferron, extrait de Les Roses sauvages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s