Entre chiens et loups – #5

Publié: 15 novembre 2011 dans Journal - Entre chiens et loups
Des nouvelles du RAJE

Rencontre du RAJE le mardi 8 novembre 2011 et rencontre avec la ministre le lundi 14 novembre 2o11

Le RAJE citoyenne a tenu sa deuxième rencontre de l’année mardi le 8 novembre 2011 aux Services d’hébergement St-Denis. La rencontre a servi à préparer les interventions du RAJE lors de sa rencontre avec la Ministre Julie Boulet, ce 14 novembre 2011, avec nos alliés de la Coalition pour l’accès aux services des CLE (CASC). Nous avons préparé quelques questions « choc » à poser à la Ministre en lien avec la contribution parentale. De plus, il a été décidé que Marie-Noëlle, une intervenante de Tangente, ferait un sondage auprès des Auberges du cœur de Montréal afin de connaître le nombre de jeunes qui ont des problèmes avec la contribution parentale et ceux qui ont abandonné leur demande d’aide sociale pour cette raison. Vous l’aurez compris: le RAJE citoyenne aura la responsabilité de présenter le volet contribution parentale.

Bref, nous sommes sortis de la rencontre motivés et prêts pour la rencontre du 14 novembre! Nos représentants ont été Jonathan Pelletier et Jocelyn Proulx. Nous avons très hâte de vous dévoiler les résultats plutôt positifs de cette rencontre!

Récentes projections du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister

À l’OPDS le mercredi 9 novembre 2011

L’Organisation Populaire des Droits Sociaux nous a accueilli mercredi passé afin que nous leur présentions notre film. Les réactions étaient unanimes: les situations que vivent les jeunes en lien avec l’aide sociale sont inacceptables! Toutes les personnes présentes ont félicité le RAJE citoyenne pour son film et l’ont encouragé à continuer sa lutte si importante. La solidarité, ça ne se vit pas juste entre jeunes!

À la Maison Marie-Frédéric le mercredi 9 novembre 2011

Le 9 novembre, nous avons présenté le film du RAJE citoyenne dans la belle ville de Québec, devant près de 20 jeunes et intervenants.tes de la Maison Marie-Frédéric, une Auberge du coeur, et du projet Murale du Centre Jacques-Cartier. Ce fut une très belle rencontre, avec un groupe de jeunes adultes vraiment remarquables par leur intelligence et leur volonté. Les gars et les filles nous ont raconté avec justesse les injustices qu’ils ont vécu (et que plusieurs vivent encore) avec l’aide sociale et Emploi-Québec.

Plusieurs commentaires, tous trop bons pour être rapportés de façon éloquente, mais en voici quelques-uns.

Je viens de voir le film de RAJE, pis sérieusement, ça m’enrage. Je croyais que c’était la normale, 1 mois et demie d’efforts pour avoir de l’aide sociale, mais je me rends compte que ça, c’est quand tu es chanceux. Pour bien des jeunes, c’est 3-4 mois. Pourtant, ça le dit « aide sociale ». Le monde qui se retrouve là a besoin d’aide.

Je repense à tous les obstacles que j’ai dû affronter et je trouve que les demandes étaient irréalistes, compte-tenu des difficultés que je vivais. J’avais 18 ans, j’étais dans la rue, je dormais à l’Auberivière, j’étais sans parent, sans argent, sans moyen de me déplacer et l’aide sociale m’a donné 7 jours pour ramasser une multitude de papiers… Je suis entré en thérapie et l’aide sociale s’est acharné sur moi, en faisant des demandes à toutes les semaines, jusqu’à ce que je sois finalement coupé. J’y repense aujourd’hui et ça me fâche encore.

Pour plusieurs jeunes et intervenants, la discrimination est devenue un problème à l’aide sociale et à Emploi-Québec. D’un côté, il y a la discrimination à l’égard des assistés sociaux qui sont vus comme des « profiteurs » alors que des bandits à cravate qui fraudent pour des millions sont mieux vus! Il y a aussi la discrimination envers les jeunes qui font des demandes d’aide sociale ou cherchent à obtenir de l’aide pour retourner aux études. Certains agents font traîner les demandes en longueur et se « réveillent » lorsque ce sont des intervenants qui les appellent! Beaucoup de jeunes voient leurs efforts pour retourner aux études tomber à l’eau et se retrouvent plus découragés que jamais.

Des intervenants qui ont soutenu et accompagné ces jeunes voient leur travail anéanti par des décisions qui n’ont pas de sens.

  • Ça m’écoeure parce que les jeunes qui viennent chez nous (la Maison Marie-Frédéric) doivent faire des démarches difficiles. Le temps et l’énergie qu’ils consacrent à courir les papiers et à lutter contre les bâtons que (l’aide sociale) leur met dans les roues, ils pourraient le mettre ailleurs pour mieux s’en sortir. Ces obstacles leur enlèvent leur motivation…
  • On accorde plus de valeur aux papiers qu’aux jeunes. Les demandes sont irréalistes et discriminatoires. C’est inacceptable.

Les paroles de la Ministre Julie Boulet dans le film ont provoqué bien des commentaires:

  • La Ministre dit dans le film qu’elle veut aider les gens. C’est le temps pour elle d’aller dans le sens de ce qu’elle dit.
  • Ce qui m’a marqué le plus, c’est quand la Ministre dit à l’assemblée nationale qu’on donne aux gens un montant pour qu’ils soient confortables à l’aide sociale. Ça prend pas un bacc en Économie pour savoir que 600$ par mois, ce n’est pas confortable.
  • La Ministre n’est pas proche des réalités. C’est un problème fondamental. Elle ne comprend pas la réalité des obstacles ni la réalité des gens qui doivent vivre avec 600$ par mois. Qu’elle vienne sur le terrain. Qu’elle vienne voir la réalité.
  • La Ministre devrait essayer de faire une demande d’aide sociale, de façon anonyme.

Des jeunes souhaitent que l’on offre à tous une deuxième chance (et parfois une troisième…) de s’en sortir, ainsi qu’un espace et du temps pour expérimenter, parce que ça prend du temps et des expériences de toutes sortes pour se connaître et trouver ce qu’on veut faire dans la vie. Ils souhaitent aussi que l’aide ne vienne pas juste sous la forme d’un chèque, mais aussi sous la forme d’un soutien, d’un accompagnement humain. Dans ce sens, tous sont d’accord avec les revendications du RAJE citoyenne.

CE QUI S’EN VIENT

Formation à l’ADDS le mardi 15 novembre 2011

L’Association de Défense des Droits Sociaux organise des souper-causerie deux fois par mois. Un bon repas chaud est toujours offert gratuitement par l’ADDS et une personne est invitée pour faire une présentation.Le 15 novembre 2011, un représentant de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics donnera la formation Remettre la richesse à nos services. Cette formation parle de la privatisation des services publics du gouvernement libéral (l’aide sociale et Emploi-Québec sont des exemples que nous connaissons bien), mais propose aussi des pistes de solutions. C’est une occasion pour toutE militantE d’élargir sa réflexion sur cet enjeu qui nous concerne de très près puisque les problèmes que nous constatons aux CLE sont des conséquences de ce plan de privatisation du gouvernement libéral. Si vous désirez y participer, vous devez confirmer votre présence à Maxime Boucher par téléphone (514-523-8559 poste 103) ou par courriel (raje.citoyenne@aubergesducoeur.org). La formation se donnera au Pavillon d’éducation communautaire d’Hochelaga-Maisonneuve (1691, Boulevard Pie-IX, à 5 minutes du métro Pie-IX).

Projection du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister à l’assemblée générale du FCPASQ le 16 novembre 2011

Le Front commun des personnes assistées sociales du Québec nous a invité à aller présenter notre film lors de leur assemblée générale! Maxime Boucher sera le représentant du RAJE qui s’y rendra. Fais-nous honneur Maxime!

Rencontre du RAJE citoyenne le mardi 22 novembre 2011

La prochaine rencontre du RAJE aura lieu mardi le 22 novembre 2011 à l’Auberge du cœur Le Tournant. On soupe à 18h et on travaille ensemble de 19h à 21h environ. Lors de cette rencontre, nous reviendrons sur la rencontre du 14 novembre avec la ministre Julie Boulet et nous discuterons de notre prochaine action! Si vous êtes des gars et des filles d’action, venez! C’est en plein le bon moment!

Projection du film Si on existait…Le film d’une lutte pour exister au CREMIS / CSSS Jeane-Mance le 23 novembre 2011, 17h-19h

Le Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et l’exclusion (CRÉMIS) présentera notre film lors d’une « soirée cinéma » offerte aux intervenants.tes du réseau public en santé et services sociaux et leurs partenaires. Ce sera l’occasion pour nous de se faire connaître et d’expliquer les problèmes rencontrés et les solutions que nous proposons à des gens du réseau public, de répondre à leurs questions, d’entendre de nouvelles idées et de se faire des nouveaux alliés pour accroître notre pouvoir d’agir avec d’autres! Enfin, on le souhaite! Si vous voulez présenter le film et participer à la discussion avec les intervenants du réseau public, appelez Maxime, François ou Andréane au 514 523-8559, poste 103.

Soirée cinéma « RAJE citoyenne » au CRÉMIS
1250, rue Sanguinet, Montréal
Salle 451 (4e étage)

De 17h à 19h

Les actualités

Les jeunes sont 47 fois plus pauvres en moyenne que leurs aînés!

Jamais, dans l’histoire récente, la situation financière des jeunes en général n’aura été aussi mauvaise par rapport à celle de leurs aînés. C’est ce que révèle une étude troublante que viennent de publier des chercheurs américains. Une raison de plus, s’il en fallait vraiment une autre, pour les jeunes de rejoindre les rangs des indignés et réclamer plus de justice pour tous. Pour en lire plus, suivre le lien:

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/richard-dupaul/201111/14/01-4467528-jeunes-et-47-fois-plus-pauvres.php

Manifestation nationale des étudiant-es contre la hausse des frais de scolarité le jeudi 10 novembre 2011

Jeudi dernier avait lieu la manifestation de l’ASSÉ au centre-ville de Montréal. Plus de 20 000 personnes y ont participé! Ce qui en fait une des plus grosses manifestations des dernières années. La manifestation s’est bien déroulée avec quelques accrochages vers la fin. Quoiqu’il en soit, l’atmosphère était électrique avec tou-tes ces étudiant-es de McGill, l’Université de Montréal, l’Université Concordia, le cégep du Vieux-Montréal, le cégep de Sherbrooke, et bien d’autres sans compter les groupes et les associations diverses qui sont venus supporter la cause des étudiant-es (comme la Fédération des Femmes du Québec). Un message bien clair a été lancé au premier ministre Jean Charest: Les étudiant-es du Québec n’acceptent pas la hausse des frais de scolarité! Pour en savoir plus, visitez le:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/11/20111110-083820.html

Pour voir des images de la manifestation, visitez le:

http://vimeo.com/32000614

L’apparence, un facteur de discrimination

«  Le profilage racial se définit comme étant toute action initiée par des personnes en autorité à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes, pour des raisons de sécurité ou de protection du public et qui repose essentiellement sur des facteurs tels que la race, l’origine ethnique, la couleur, la religion, la langue, la condition sociale, l’âge, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, les convictions politiques dans le but d’exposer l’individu à un examen ou un traitement différentiel alors qu’il n’y a pas de motifs réels ou de soupçons raisonnables. » (SPVM, 2011).  En d’autres mots, selon ce que tu as l’air, tu ne seras pas traité de la même façon que les autres.  Ça me rappelle certains intervenants qui me disaient qu’ils pouvaient parfois prédire si un jeune allait réussir ou non à avoir accès à l’aide sociale ou à un programme d’employabilité parce qu’ils savent quel genre de jeunes sont favorisés et les autres moins.  Bref, si tout le monde est égal devant la loi, il semble que nous ne le sommes pas devant ceux et celles qui l’appliquent.  Voici un article qui donne la parole à une jeune de Québec qui se définit comme étant marginale :

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201111/09/01-4466306-profilage-social-le-dialogue-de-sourds-a-assez-dure-clame-une-marginale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4466302_article_POS2

La citation de la semaine

« Dans la musique reggae, le silence compte pour une note. »

-Anonyme

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s