Un film, une tournée, 240 personnes et bien des réactions!

Publié: 12 octobre 2011 dans Des nouvelles du RAJE

Comme annoncé au début du mois de septembre, le RAJE citoyenne a effectué une tournée avec son film « Si on existait…Le film d’une lutte pour exister » dans les Auberges du cœur et d’autres organisations communautaires, mais aussi à l’université! Depuis le début de la tournée, 240 personnes ont visionné le film.  Au total, plus de 1200 personnes ont vu le film depuis sa création (avant-première, Vimeo, Youtube).  C’est toute une réussite, mais ce n’est encore qu’un début, car d’autres projections sont à venir!

L’extrait du film qui suscite le plus de réactions est celui où la ministre Julie Boulet nous dit : « Ce que j’aime le plus de mon métier de politicienne, c’est le contact avec les gens, de pouvoir aider les gens… ».  Les jeunes et moins jeunes ne la comprennent pas, ne la croient pas, parce que c’est ce que nous lui demandons, de nous rencontrer et de nous aider. Nous avons pourtant déjà fait un bon bout de travail : nous avons analysé les problèmes et nous proposons des solutions concrètes.

Voici quelques réactions et photos recueillies au cours de la tournée.

Dîners St-Louis – 20 septembre 2011 – 5 personnes présentes

Le RAJE citoyenne fait des actions pertinentes et il doit continuer ainsi. Il faut aussi travailler fort pour obtenir ce qu’on veut, il faut « bûcher » dans la vie!

Ressources Jeunesse de Saint-Laurent (RJSL) – 20 septembre 2011 – 8 personnes présentes

Les intervenant-es comprennent mieux ce qu’est le RAJE citoyenne et ce qu’il fait. Les résidents quant à eux trouvent que la situation des jeunes qui veulent accéder à l’aide sociale est injuste et que pire encore, les gouvernements se foutent du peuple. Il faut donc frapper encore plus fort! Ils trouvent aussi que le film est « un bon moyen de conscientiser les autorités sur la nécessité d’encadrer les jeunes dans la recherche de l’aide sociale. »

Bureau de Consultation Jeunesse (BCJ) – 21 septembre 2011 – 10 personnes présentes

Le film est inspirant et aussi frustrant selon les jeunes. Voici des témoignages qui en font état:

« Je déteste voir l’hypocrisie politique qui se cache derrière des messages tout faits et qui se dit près des gens. Quand s’assoie-t-elle réellement avec des gens sur l’aide sociale? »

« La réalité est dure et ce n’est pas tout le monde qui la vit et qui la voit. Ça fait du bien de voir qu’on n’est pas seuls dans notre malheur. »

Bref, le film porte la voix des jeunes et ils en sont fiers!

Foyer des Jeunes Travailleurs et Travailleuses de Montréal (FJTTM) – 22 septembre 2011 – 4 personnes présentes

Cette rencontre a permis aux intervenant-es de mieux comprendre les origines et les raisons de l’existence du RAJE citoyenne. Ça en a fait réfléchir plusieurs. « Il est question de vouloir vivre et non plus juste survivre. » Le sentiment d’impuissance des jeunes face à cette « machine » a aussi été nommé.

Les jeunes ont quant à eux trouvé que la ministre Julie Boulet ne semblait penser qu’aux entreprises, alors que ce sont les jeunes qui feront la société de demain. Elle ferait donc mieux de les laisser se développer à leur juste valeur.

Souper-causerie à l’Association pour la Défense des Droits Sociaux (ADDS) – 27 septembre 2011 – 65 personnes présentes

Quelle belle soirée et quelle atmosphère avec tous ces gens qui ont partagé leurs réactions avec nous après le visionnement du film. Les gens se sont indignés de la situation des jeunes, mais également de ce qui semble être un manque du sens des priorités.

« L’humain veut aller sur la lune, alors qu’il n’y a que du néant, au lieu d’investir dans la société pour diminuer la pauvreté. »

« C’est toujours le langage de la menace et de l’infantilisation avec ce système-là! »

« La pauvreté est criminalisée alors que les gens tentent seulement de s’en sortir. »

« Les jeunes ont besoin d’être valorisés dans ce qu’ils font. »

Organisation Populaire des Droits Sociaux (OPDS) – 28 septembre 2011 – 20 personnes présentes

Les gens se sont indigné du manque de sensibilité de la ministre Julie Boulet et du système actuel d’aide sociale.

« Le salaire que donne le bien-être social, c’est en-dessous du seuil de la pauvreté. C’est environ 600$ par mois…tu vas pas chier loin avec ça! »

« Je les trouve courageux les jeunes de vivre ça. Je trouve ça beau ce qu’ils font pour exprimer leur réalité. »

Bref, beaucoup d’information sur les procédures à l’aide sociale a été donnée par Marie-Christine, une militante salariée, et beaucoup de réactions ont été entendues.

La maison du Pharillon – 28 septembre 2011 – 12 personnes présentes

Les jeunes ont approuvé le fait qu’il y a beaucoup trop de papiers à remplir et à récolter pour avoir accès à l’aide sociale. La difficulté de pouvoir finir son secondaire 5 a aussi été décriée. Enfin, on peut retenir que pour arriver à ce qu’on veut, il faut y croire et travailler fort!

Université de Montréal – 29 septembre 2011 – 85 personnes présentes

Caroline, Gaétan, Maxime et Élisabeth ont présenté le RAJE citoyenne ainsi qu’un extrait du film à une classe en service social. Malheureusement, une fausse alarme d’incendie a coupé le film après dix minutes. Un résumé du film a été fait et une discussion a suivi.

Les étudiant-es ont posé beaucoup de questions et ont déploré le fait que des jeunes appauvris puissent représenter des quantités négligeables pour une ministre et son cabinet. On nous a même donné des encouragements!

« Je peux comprendre votre cause pour l’avoir vécue. continuez de vous battre comme ça. Il faut rentrer dans le système et faire des actions de nous-mêmes. »

« Il y a un moment où on se sent un peu perdu, c’est pas évident mais il faut continuer. »

L’Auberge du cœur Le Baluchon – 4 octobre 2011 – 16 personnes présentes

L’attaché politique du député de St-Hyacinthe (du Parti Québécois), Émilien Pelletier, a entendu les jeunes. Ceux-ci ont du cœur au ventre et se sont demandé si la ministre Julie Boulet avait la même attitude envers ses propres enfants qu’envers eux. Selon eux, même si la Ministre a vu le film, elle n’a aucune idée de ce qu’ils ont pu vivre.

Le Carrefour Jeunesse Emploi de Hochelaga-Maisonneuve (CJE-HM) – 6 octobre 2011 – 10 personnes présentes

Les jeunes présents étaient d’accord avec notre cause, mais jugeaient que le film ne s’adressait pas à eux, puisqu’ils connaissent les problèmes; ils les vivent. Ils sont contents d’être dans un programme comme Jeunes en action.

« On est chanceux d’avoir tout ce qu’on a au Québec. »

Donc, même si la politique c’est de la merde, il faut faire quelque chose!

L’Auberge du cœur Les Habitations De L’Escalier -11 octobre 2011 – 6 personnes présentes

Les intervenant-es voient souvent le problème de la contribution parentale. Le film les a rejoint en ce sens. Un des jeunes a même écrit à son cousin qui travaille dans les médias parce qu’il trouvait ça injuste que la ministre Julie Boulet ait voulu censurer le RAJE.

BREF…

La Ministre balaie du revers de la main les témoignages des jeunes et des intervenants qu’on entend dans le film. Pour elle, ce ne sont que « des cas exceptionnels ». Nous avons donc rencontré plus de 400 jeunes, 400 « cas exceptionnels », en moins d’un an!  On est vraiment « chanceux »!  Ou naïfs? La jeunesse, c’est l’avenir et les jeunes veulent un avenir. La ministre Julie Boulet croit-elle que le Québec peut se passer des aspirations, des projets et des rêves de ces jeunes exceptionnels que nous avons rencontrés? Des jeunes qui demandent et qui ont besoin de moyens justes et équitables pour les réaliser.  Des moyens qui sont aussi des droits reconnus au Québec. Nous aimerions bien savoir quelle est, pour la Ministre, sa définition de la solidarité sociale, parce que celle que nous trouvons dans le Larousse 2012 est la suivante : « Sentiment qui pousse les humains à s’accorder une aide mutuelle.  Par extension, c’est une attitude responsable consistant à aider les personnes qui en ont le plus besoin. »

Puisque la Ministre aime rencontrer et aider les gens, nous lui demandons de nous rencontrer et de nous écouter, de manière plus sérieuse qu’elle ne nous l’a montré jusqu’ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s