Premier anniversaire du RAJE citoyenne!

Publié: 11 août 2011 dans Divers

C’est le début d’une deuxième année d’existence pour le Rassemblement de la jeunesse citoyenne, mieux connu par son surnom de RAJE citoyenne. Il a été initié par le Regroupement des Auberges du cœur en août 2010. Aujourd’hui, des milliers de Québécois, jeunes et moins jeunes, y compris des ministres, savent très bien que le RAJE citoyenne existe et de quelle espèce de loup il est : solidaire, responsable, engagé.

RAJE citoyenne : drôle de nom.

Un loup solidaire, responsable et engagé : drôle de bannière!

RAJE citoyenne, c’est à la fois un espace d’éducation citoyenne et d’expérimentation d’une citoyenneté active et un mouvement de lutte collective par et pour les jeunes. À ce jour, nos grandes revendications sont de faciliter l’accès à la sécurité du revenu, d’améliorer l’accès aux programmes d’employabilité, de formation et de retour aux études d’Emploi-Québec et enfin de se faire mieux respecter par les employés de l’État.

La première année, c’était un « simple » projet financé par le Regroupement des Auberges du cœur et le Forum jeunesse de l’île de Montréal. L’objectif était de soutenir des jeunes qui avaient le goût et la volonté d’agir ensemble pour trouver des solutions à un problème commun, tout en étant respectueux des valeurs associées à la démocratie et à une citoyenneté critique et engagée: liberté, égalité, dignité, etc.

Encourager la participation citoyenne des jeunes est dans la mission des Auberges du cœur (et de la plupart des organismes communautaires autonomes). C’est aussi une des priorités du Forum jeunesse de Montréal.

Reconnaissons ici toute l’importance du rôle que joue le Forum jeunesse. Peu d’institutions financent des projets pour stimuler et soutenir l’engagement citoyen des jeunes, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes en situation de pauvreté et d’exclusion.

Alors : « merci du fond du coeur, Forum jeunesse de l’île de Montréal! »

Merci à la Fondation Béati qui nous financera cette année. Sans elle, nous étions aussi démunis qu’à l’aide sociale!

Je viens tout juste d’écrire le rapport d’activité du RAJE citoyenne que nous allons remettre au Forum jeunesse. C’est important d’expliquer à ceux qui nous financent ce que nous avons fait pour atteindre nos objectifs… Eh bien, je suis sincèrement étonné par l’ampleur du travail accompli. Imaginez : 400 jeunes et 60 intervenants rencontrés dans des dizaines d’organismes communautaires, un groupe Facebook de plus de 325 membres, un blogue, neuf vidéos réalisées dont un documentaire de 75 minutes qui est un succès extraordinaire sur Internet. Neuf manifestations : trois par et pour les jeunes du RAJE citoyenne et six autres en appui à des groupes de défense des droits. Des partenaires et des alliés dans les groupes de défense des droits des sans-emploi, des jeunes travailleurs et des immigrants, mais aussi dans les universités, dans les syndicats et dans les associations étudiantes. Et même une rencontre avec la Ministre Julie Boulet le 30 juin!

Des jeunes et des intervenants.tes se sont engagés à fond. Pas des tas. Un petit groupe. Des leaders audacieux, courageux et allumés qui ont été une sorte de locomotive pour le projet et qui ont graduellement loco-motivé d’autres jeunes et d’autres intervenants.tes à s’engager. Ils et elles se connaissent. Je leur dit également « merci » du fond du cœur.

Au départ, j’espérais tout juste que les intervenants et les jeunes du RAJE citoyenne organiseraient manifestation publique par et pour eux-mêmes. Une seule. Pas trois.

Je me souviens de la manifestation du 7 décembre 2010. C’était notre première expérience. Nous étions dans une tempête de neige. Quel plaisir, quelle histoire! Tous ceux qui y étaient s’en souviendront. Nous avons manifesté joyeusement tandis que nos représentants allaient remettre nos revendications à la représente de la Ministre Boulet, ainsi qu’un ordre du jour pour une rencontre avec la Ministre.


Je me souviens de la rencontre du 3 février 2011 entre nos représentants et du personnel politique de la Ministre Boulet. La Ministre était trop occupée pour nous recevoir personnellement, mais nous avons fait la connaissance de Robert Loranger et Nicolas Murgia, respectivement conseiller politique et attaché de presse. Nous sommes ressortis déçus et légèrement insultés par l’attitude des deux employés en question. On l’a dit ouvertement sur ce blogue et dans une vidéo.

Je me souviens aussi des pressions du personnel politique de Madame Boulet durant l’hiver pour que les jeunes censurent leur blogue. Ils n’aimaient pas « nos méthodes », mais n’ont jamais accepté d’être plus clairs. Nous avons consulté les militants.tes pour savoir s’ils acceptaient de se censurer pour avoir la « chance » de rencontrer la Ministre. Les gars et les filles ont dit « non », très clairement. Ils souhaitaient plutôt rencontrer d’abord la Ministre et décider ensuite s’ils avaient intérêt à se censurer.

Je me souviens la manifestation du 14 mars 2011, de notre « marche funèbre » pour dénoncer « la mort » des communications entre le RAJE citoyenne et la Ministre Boulet. Un soleil éclatant, un vent fort, un froid sibérien, mais surtout, une superbe bannière et le rythme hypnotique de la caisse de Michel Campbell, notre drummer! Quelques minutes avant la manifestation, nous avions livré « par surprise » une couronne mortuaire à Madame Claire Rigazio, afin qu’elle la remette à sa patronne, la Ministre Boulet. Je dis par surprise, parce que, voyez-vous, on verrouille toutes les portes devant le RAJE citoyenne lorsqu’il manifeste. Il a donc fallu qu’un livreur en « complet cravate » se présente en marge de la manif.

Je me souviens aussi de nos belles bannières lors des manifestations avec les étudiants et étudiantes, avec les jeunes immigrants et immigrantes et avec les groupes de défense des droits des personnes sans-emploi.

Je me souviens de la manifestation du 22 juin, de notre « chaine humaine » pour livrer un film documentaire sur la réalité des jeunes les plus pauvres et du dénie de droits donc ils sont la cible. Le film était accompagné d’une superbe carte géante, conçue par une militante et signée par des dizaines d’autres militants.tes. Nous étions plus nombreux et mieux soutenu que lors des deux premières manifs. C’était aussi une belle journée d’été, qui s’est prolongée avec le visionnement public de l’avant-première du film en question. La grande salle du CEDA était pleine. Nous étions fiers et nerveux (quand même). Nous avons parlé de nous comme d’une famille (une meute?!). Nous avons dit, sourire aux lèvres : « on va continuer de lutter ensemble ». Et on s’est promis de faire grandir notre meute.

Nous avons été applaudis, félicités, vantés… Ouf, ça met de la pression tout ça!

Souhaitons-nous une bonne deuxième année! Déjà, les bonnes idées pleuvent! Nous reviendrons un autre jour sur ce blogue pour parler des défis de cette année.

Merci à tous nos partenaires qui, d’une façon ou d’une autre, aident le RAJE citoyenne à grandir à grandir et à prendre notre place.

Il semble même que le Prince William va venir nous voir cette année! Reste à savoir s’il sera accompagné de sa princesse… Ou d’une Ministre.

François Labbé, agent de recherche et de liaison

Regroupement des Auberges du cœur et RAJE citoyenne

Publicités
commentaires
  1. patparazzi dit :

    Le combat continue… Longue vie a raje citoyenne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s