Lutter contre la pauvreté: meilleur pour la santé des populations que des hôpitaux?

Publié: 17 juin 2011 dans Infos pertinentes

Dans le rapport Déterminants sociaux de la santé : les réalités canadienne, un ouvrage scientifique d’une ampleur sans précédent, les auteurs soulignent que les principaux facteurs ayant une incidence sur la santé de la population canadienne n’ont rien à voir avec les traitements médicaux ou avec les choix de style de vie, mais plutôt tout à voir avec les conditions de vie – les services sociaux et de santé qu’ils reçoivent et, entre autres, leur accès à une éducation, à une alimentation et à un logement.

Eh, oh! Il faut répéter la conclusion des auteurs de cette étude scientifique:

les principaux facteurs ayant une incidence sur la santé de la population canadienne n’ont rien à voir avec les traitements médicaux ou avec les choix de style de vie, mais plutôt tout à voir avec les conditions de vie – les services sociaux et de santé qu’ils reçoivent et, entre autres, leur accès à une éducation, à une alimentation et à un logement.

“Tous les visages de l’inégalité − la pauvreté, l’exclusion sociale, une vie plus courte et en moins bonne santé, le chômage − augmentent autour de nous, au Québec et ailleurs au Canada, dans les villes et dans les campagnes. Il n’y a aucune raison pour que cet état de choses continue. Malgré les difficultés économiques des temps actuels, nous continuons d’être un des pays les plus riches du monde, mais, pour notre confort, nous nous arrangeons pour cacher et ignorer l’inégalité en la rendant invisible à nos yeux. Ce bijou de livre nous aide à voir − à voir qui, où, comment se vivent les inégalités; impossible après sa lecture de rester indifférent!” – Monique Bégin, Université d’Ottawa

“À une époque où les choix politiques des canadiennes et canadiens vont vers moins de gouvernement et plus d’entreprise privée, il devient encore davantage crucial de comprendre ce qui détermine la santé et la maladie dans nos sociétés modernes et vers quoi ces choix politiques nous entraînent. Ce petit ouvrage (…) le fait avec une clarté et une rigueur exemplaires, et osons le croire, aidera peut-être à rappeller que l’histoire nous montre comment les gouvernements ont justement été les garants des conditions qui ont amené les progrès dramatiques de la santé humaine au cours du siècle dernier, au Canada comme partout ailleurs.” – Michel O’Neill, Université Laval

Eh ben! Y a des ministres de la Santé et des services Sociaux qui parlent à des ministres de l’Emploi et de Solidarité Sociale au Québec qui parlent à des ministres de l’Habitation? Il nous faut moins de pilules et un accès àjuste et équitable à de meilleurs revenus à l’aide sociale, de meilleurs salaires pour les travailleurs.euses à statut précaire, un véritable accès à des mesures de formation qualifiante et de retours aux études et du logement adéquat et abordable pour tous et toutes!

Pour aider nos ministres à comprendre, le document est disponible dans son intégralité en format électronique (PDF) sur le site Web du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé à l’adresse : http://www.ccnds.ca/

François Labbé

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s